Notre partenaire : Vivre dans l’espérance   –   L’éducation des enfants   –   Nos valeurs   –   Les membres du bureau

Suivez notre actualité !

Une histoire familiale

Depuis 1984…

L’association Yendouboame et le Togo c’est une longue histoire qui a commencé en 1984. Cette année là, la Présidente, Hélène Durand, a fait un stage d’élève infirmière, en immersion dans un hôpital d’enfants à Dapaong (ville la plus au Nord du Togo).

Des liens étroits se sont tissés par la suite avec l’association Vivre dans l’Espérance, créée en 1999 par Sœur Marie-Stella Kouak en raison de l’ampleur sanitaire et sociale de la pandémie du VIH Sida.

C’est après un déplacement familial au Togo que l’association Yendouboame a été créée en 2008. Lors de ce séjour, Michèle Durand a été bouleversée par les conditions de vie des enfants de la région. Grâce à sa réactivité, elle a été à l’initiative de la prise en charge d’un petit garçon, aveugle, voué à la mort, qui s’appelait : Yendouboame.

Marie Thérèse, professeure des écoles et Alain, son mari, ont fait la connaissance des enseignants en école primaire, Elise et Emmanuel Labdiedo, avec lesquels ils échangeaient depuis 8 ans. Ils ont pu s’immerger dans leur quotidien et se confronter à leurs conditions d’apprentissage, bien différentes de celles qui existent en France. Cette expérience humaine, très riche, interpelle sur l’égalité des chances dans notre monde !

Hélène, en immersion à l'hôpital Yendoube à Dapaong
Voyage familial en 2008

"VIE" comme
"Vivre dans l’Espérance"

Pour les enfants orphelins

Sœur Marie Stella Kouak, religieuse hospitalière Togolaise, à l’initiative de la création de « l’Association Vivre dans l’Espérance » en 1999, en est la directrice.
Cette association a été créée à la suite des conséquences dramatiques au plan humanitaire du Sida dans le Nord Togo. Actuellement l’association, en instance de devenir ONG, accompagne et soigne plus de 1500 personnes vivant avec le VIH sida et prend en charge plus de 1500 enfants orphelins touchés ou rendus vulnérables par la maladie. Sa mission est d’œuvrer pour la prise en charge médicale, psycho-sociale, de sensibiliser et d’accompagner des orphelins.
Après 20 ans d’existence, l’association a mis en place des projets avec différentes structures lui permettant de viser l’autonomie financière dans son fonctionnement avec un centre administratif, un centre médical, une école primaire, deux maisons familiales, une ferme avec de l’élevage, du maraîchage, des bassins de pisciculture, une maison d’accueil (référencée maison d’hôte dans le petit futé).
Elle est aussi composée d’un conseil d’administration et d’une équipe d’une soixantaine de personnes. Au cours de toutes ces années – devant l’inégalité de l’accès aux soins pour lutter contre le VIH sida alors que l’Afrique est particulièrement touchée – Sœur Marie Stella a su s’entourer d’un réseau de personnes, structures, associations, d’institutions pour l’accompagner à défendre sa cause et soutenir sa mission.

Sœur Marie-Stella Kouak et le petit Augustin

Découvrir l'association Vivre dans l'espérance

Lire la vidéo

Vidéo réalisée par Jean Yoabone, enfant de l’association Vivre dans l’espérance en 2019.

Nos partenaires
pour une éducation de qualité

Notre aide aux écoles de brousses

Elise et Emmanuel Labdiedo sont, depuis 2008, les partenaires de l’association « Yendouboame » pour mener à bien les actions en faveur des écoles. Ce partenariat a débuté dès 2000, par une correspondance entre les élèves de Mme Elise Kombate, enseignante à l’école du village de brousse Babogou, et les élèves de Marie-Thérèse Bossé, enseignante à Chalonnes-sur-Loire : un échange très enrichissant offrant une ouverture culturelle à chacun.

En 2008, pendant deux semaines, Marie-Thérèse a partagé avec Elise Kombate les conditions difficiles tellement différentes de celles vécues en France : des classes en mauvais état, pas de toilettes, un nombre important d’enfants par classe et si peu de matériel pour enseigner. Malgré cela, les élèves sont assidus, avides d’apprendre, de s’ouvrir au monde en échangeant avec leurs correspondants français. « C’est encore plus difficile pendant la saison sèche où les réserves de nourriture s’épuisent, la plupart des enfants ne mangent pas le midi et reviennent, en classe, le ventre vide. J’ai été touchée par le dévouement et l’engagement profond des enseignants pour que chaque enfant puisse accéder à une éducation de qualité. Aller à l’école est une chance au Togo ! »

Depuis 2022, notre soutien aux écoles se concentre sur les besoins de l’association « Vivre dans l’Espérance » par l’aide à la scolarité des enfants en grande fragilité.

Aller à l’école est une chance !

« C’est encore plus difficile pendant la saison sèche où les réserves de nourriture s’épuisent, la plupart des enfants ne mangent pas le midi et reviennent, en classe, le ventre vide. J’ai été touchée par le dévouement et l’engagement profond des enseignants pour que chaque enfant puisse accéder à une éducation de qualité. »

Marie-Thérèse Bossé, Vice-présidente.

Classe de CM1 d'Emmanuel Labdiedo
Élèves de l'école de Djipiéni

Nos valeurs

Le respect de nos partenaires, de leur culture et de leurs projets. On soutient, on aide, on accompagne, mais on ne décide pas.

La volonté et l’espoir de donner sa chance à chaque enfant pour qu’il puisse être éduqué et bénéficier de conditions d’apprentissage acceptables.

Le respect de la dignité humaine : soutenir les enfants et leur famille afin qu’ils puissent être soignés, nourris, et intégrés dans leur communauté.

La rigueur dans la gestion du budget de l’association. Notre budget de fonctionnement est réduit au minimum.

« Aller à la rencontre du plus faible, des enfants abandonnés, des orphelins vous bouleverse et vous dynamise pour agir : un séjour au Togo ne laisse pas indifférent, des liens très forts se tissent. De retour en France, la seule motivation est de rassembler des compétences pour lutter contre ces inégalités et d’aider ces jeunes à construire leur avenir. »

Hélène Durand, présidente.

Les membres 
du bureau

Une équipe dynamique qui partage ses compétences 

Hélène Durand

Présidente

À l’origine de la création de l’association suite à son stage à l’hôpital Yendube et à un voyage familial en 2008.

Marie-Thérèse Bossé

Vice-présidente

À l’origine des échanges scolaires entre ses élèves et ceux des enseignants Elise Kombate et Emmanuel Labdiedo en 2000. 

Michèle Durand

Trésorière

Gère les comptes de l’association, les dons, les parrainages, les adhésions et l’envoi d’argent à nos partenaires au Togo.

Patricia Jannin

Secrétaire

Rédige les courriers et crée les dossiers de subventions, les présentations des assemblées générales.

Alain Bossé

Chargé de la logistique
et des manifestations

Gère la logistique lors des évènements (Tournée soli’chœur, Soirée théâtre, randonnée et concours de pêche…)

Anaïs Alusse

Chargée de la communication

Gère la communication, les campagnes de financement participatif, le site internet.

Isabelle Durand

Chargée de la logistique
et des manifestations

Gère la logistique lors des évènements (Tournée soli’chœur, Soirée théâtre, randonnée et concours de pêche…)